Les sites à connaître
  • www.semaine-emploi-handicap.com Le site officiel de la Semaine pour l’emploi des personnes handicapées, à l’initiative de l’Adapt. On y trouve notamment tout le programme des actions menées sur l’ensemble du territoire du 15 au 21 novembre.
  • www.travail-solidarite.gouv.fr Site du ministère du Travail, de la Solidarité et de la Fonction publique. Nombreuses informations pratiques ainsi que l’actualité des différents dossiers traités par le gouvernement.
  • www.handibanque.fr Site créé à l’initiative de plusieurs banques françaises pour offrir des opportunités d’emploi aux personnes en situation de handicap.

  • www.hanploi.com - L’association Hanploi-CED, créée en 2004, pour accompagner les personnes handicapées dans leur parcours d’insertion professionnelle.
  • www.handipole.org Site d’information sur les dispositifs emploi, formation, insertion et handicap pour les personnes handicapées et les entreprises.
  • www.handirect.fr Le magazine pratique des situations handicapantes qui diffuse le plus grand nombre d’informations pratiques et traite l’actualité du handicap.
Les entreprises qui s'engagent
Les dossiers de la rédaction

L’emploi des handicapés aujourd’hui : des avancées, mais encore beaucoup à faire

Depuis l’entrée en vigueur de la loi de février 2005, l’emploi des personnes handicapées s’améliore en France. En 2010, trois entreprises sur quatre emploient au moins un handicapé contre deux sur trois l’année dernière, selon un baromètre du site de recrutement des personnes handicapées MissionHandicap.com. Elles étaient 58% en 2008, contre 56% en 2007 et 53% en 2006.

Mais une enquête du département statistique du ministère de l’Emploi (Dares) vient rappeler qu’un quart des entreprises privées de plus de 20 salariés ne respectaient pas leurs obligations en matière d’emploi des handicapés en 2008 et ont donc dû payer des pénalités. Rappelons que 129.100 entreprises étaient concernées par cette obligation en 2008.

En 2008, 25 200 travailleurs handicapés ont été embauchés, soit une hausse de +3,7 % par rapport à 2007. En 2007, la progression des embauches avait été plus forte (+26 %), en raison de l’adaptation des établissements aux nouvelles dispositions de la loi et d’un contexte économique plus favorable à l’emploi, rappelle la Dares.

« Un quart des établissements ne répondent à la loi par aucun emploi, direct ou indirect, mais préfèrent payer la contribution compensatrice à l’Agefiph », écrit la Dares, qui indique aussi que « la mise en place d’accords relatifs à l’emploi de travailleurs handicapés a continué de progresser, concernant 10.300 établissements, soit 8% des établissements assujettis » à l’obligation.

Au total 284.000 travailleurs handicapés bénéficiaient de cette obligation en 2008.

A l’inverse, le nombre d’entreprises qui verse une contribution à l’Agefiph baisse « constamment », passant à 25% en 2008, après 29% en 2007.

En 2008, 25.200 travailleurs handicapés ont été embauchés, soit une hausse de 3,7%, mais très souvent à temps partiel.

La proportion de nouveaux bénéficiaires en contrat d’intérim progresse au fur et à mesure de l’augmentation de la taille de l’établissement. Ainsi, dans les établissements de 20 à 49 salariés, 57 % des nouveaux embauchés le sont en CDI et un quart en contrats d’intérim. À l’inverse, dans les établissements de 500 salariés ou plus la part des nouveaux recrutés en CDI n’est que de 32 % et celle en contrats d’intérim atteint 59 %.

L’urgence de la formation

Comme le rappelle Jean-Marie Faure, président de l’Agefiph, « il faut accroître l’accès à la formation des personnes handicapées ». En effet,  seuls 7 % des demandeurs d’emploi handicapés ont un niveau de qualification supérieur ou égal à bac + 2, contre 22 % pour la population valide. Et pourtant, dans l’ensemble, les formations professionnelles destinées aux handicapés sont appréciées par ceux qui en bénéficient. Mais, hélas, elles peinent à réduire les inégalités entre les travailleurs handicapés et le reste de la population active. Ainsi, un an après leur formation, à peine 37 % des bénéficiaires trouvent un emploi, et seuls 17 % décrochent un CDI, révèle une étude de TNS Sofres pour le quotidien La Tribune. Rappelons que le taux de chômage des personnes handicapées reste deux fois supérieur à celui des personnes valides, se situant entre 19 % et 20 %.

Par ailleurs, les acteurs de l’insertion professionnelle des handicapés observent que bon nombre d’employeurs entreprennent des démarches parce que cela est obligatoire et ne cherchent souvent pas suffisamment longtemps pour trouver le bon profil, convaincus que la meilleure solution pour eux reste le recrutement d’un salarié valide. Et cela alors qu’un sondage de l’Agefiph révèle que 93 % des entreprises ayant embauché des travailleurs handicapés se déclarent satisfaites. Le chiffre montant même à 97 % au sein des sociétés de plus de 250 salariés.

Autant de chiffres et de constats qui viennent confirmer, s’il en était besoin, qu’à quelques jours du lancement de la 14e Semaine pour l’emploi des personnes handicapées, le chantier reste immense malgré les progrès enregistrés.

Jean-Charles Stasi

Les offres d'emploi






     



   

Les enjeux pour demain

Fabienne Jegu (Halde)
« Ce n’est pas seulement une question d’obligation d’emploi »

Avec la constitution d’un groupe de travail spécialement dédié et le lancement prochain d’un dépliant diffusé à un million d’exemplaires, la Haute autorité de lutte contre les discriminations et pour l’égalité entend favoriser l’emploi des personnes handicapées bien au-delà de la simple obligation comptable. Explications avec Fabienne Jegu, responsable santé et handicap à la direction des affaires juridiques de la Halde.

Lire la suite>>

Jean-Marie Faure (président de l’Agefiph)
« Il faut accroître l’accès à la formation des personnes handicapées »

Association chargée de gérer le fonds pour l’insertion professionnelle des personnes handicapées (FIPH), l’Agefiph est un acteur central de l’emploi de ce public. Son président, Jean-Marie Faure, fait le point sur la situation actuelle ainsi que sur priorités pour les années à venir.

Lire la suite>>