Les sites à connaître
  • www.semaine-emploi-handicap.com Le site officiel de la Semaine pour l’emploi des personnes handicapées, à l’initiative de l’Adapt. On y trouve notamment tout le programme des actions menées sur l’ensemble du territoire du 15 au 21 novembre.
  • www.travail-solidarite.gouv.fr Site du ministère du Travail, de la Solidarité et de la Fonction publique. Nombreuses informations pratiques ainsi que l’actualité des différents dossiers traités par le gouvernement.
  • www.handibanque.fr Site créé à l’initiative de plusieurs banques françaises pour offrir des opportunités d’emploi aux personnes en situation de handicap.

  • www.hanploi.com - L’association Hanploi-CED, créée en 2004, pour accompagner les personnes handicapées dans leur parcours d’insertion professionnelle.
  • www.handipole.org Site d’information sur les dispositifs emploi, formation, insertion et handicap pour les personnes handicapées et les entreprises.
  • www.handirect.fr Le magazine pratique des situations handicapantes qui diffuse le plus grand nombre d’informations pratiques et traite l’actualité du handicap.
Les entreprises qui s'engagent
Les dossiers de la rédaction

Crédit Agricole S.A. : des « objectifs volontaristes » pour les trois ans à venir

Avec son nouveau plan triennal signé en décembre dernier, Crédit Agricole S.A. veut aller encore plus loin dans le recrutement et le maintien dans l’emploi des personnes handicapées. Le détail de ces « objectifs volontaristes » avec Isabelle Collignon, responsable Diversité et Handicap au sein de la DRH du Groupe Crédit Agricole S.A.



Pouvez-nous présenter l’équipe Diversité et Handicap, ainsi que ses missions ?


Cette équipe assure la coordination transversale de toutes les actions en matière de diversité et handicap. Elle a une double fonction.

D’une part, mettre en œuvre au quotidien ces politiques au sein de Crédit Agricole S.A. D’autre part, elle assure un rôle d’animation et d’interface, car ces politiques sont mises en œuvre au sein des différentes entités qui composent le groupe.

L’équipe Diversité et Handicap proprement dite se compose d’une dizaine de personnes et est installée au siège du Groupe. Elle s’appuie sur un réseau d’une trentaine de collaborateurs implantés dans les différentes régions et entités du Groupe. Ce sont tous des gens spécialisés sur les différentes thématiques du handicap, du recrutement et du maintien dans l’emploi. Ils travaillent en étroite relation avec le secteur protégé et adapté et mènent des actions de sensibilisation et de communication autour du handicap.




Justement, quelle est la politique de Crédit Agricole S.A. en faveur du recrutement des personnes en situation de handicap ?



Crédit Agricole S.A. a des objectifs volontaristes en la matière : entre 40 et 50 personnes par an à l’échelle du Groupe en France. Nos objectifs de recrutement en la matière sont plutôt en progression.

L’ensemble de nos métiers est ouvert aux personnes en situation de handicap, comme au reste de la population. Il n’y a pas de ciblage particulier. Nous sommes sur des métiers de la banque et de l’assurance qui se déclinent de façon diverse et variée.

Nous déployons de multiples moyens pour identifier et solliciter les candidats. Notamment en nous appuyant sur de nombreux partenaires, comme les sites d’emploi spécialisés et les sociétés d’intérim. En effet, il n’est jamais très facile de trouver les candidats attirés par nos métiers et présentant les profils recherchés.

Cette problématique du recrutement n’est pas nouvelle ; c’est un phénomène chronique lié, non pas aux compétences des candidats, mais à la difficulté d’accès aux études supérieures pour les handicapés.

C’est pourquoi nous travaillons beaucoup en amont avec les écoles et les universités. On voit que les choses progressent. Par exemple, il y a désormais un référent dans toutes les grandes universités. C’est un progrès, mais Il faut continuer à faire bouger les lignes.



Quelles actions menez-vous en faveur du maintien dans l’emploi, problématique indissociable du recrutement des personnes handicapées ?


L’intégration dans l’entreprise et le maintien dans l’emploi sont en effet des sujets absolument essentiels. La première problématique est celle du maintien dans l’emploi au sens propre, dans le cas où l’un de nos collaborateurs devient handicapé à la suite d’une maladie ou d’un accident. Et cela d’autant plus que les gens font généralement des carrières longues dans les banques, et tout particulièrement chez nous.

Il nous faut donc bâtir avec les collaborateurs concernés un parcours professionnel qui s’inscrive sur le long terme et comporte, si besoin, un aménagement de l’emploi, du poste de travail, des horaires ou encore un accompagnement psychologique.

Au sein de Crédit Agricole S.A., nous avons le souci de recourir systématiquement aux toutes dernières évolutions technologiques pour améliorer les conditions de travail de nos collaborateurs en situation de handicap.

C’est ainsi que nous utilisons des équipements comme Tadeo, qui permet à des personnes sourdes ou malentendantes de suivre une communication téléphonique. Nous avons également quelques collaborateurs qui bénéficient de My Tobii, système de communication contrôlé par les mouvements oculaires.



Quelle est votre politique vis-à-vis du secteur protégé et adapté ?


Travailler avec des entreprises du secteur protégé est pour nous l’autre manière de contribuer à l’emploi des personnes handicapées. D’autant plus que c’est un secteur qui a beaucoup professionnalisé ses prestations. Nous travaillons avec ces entreprises dans une logique de partenariat, avec les mêmes exigences de qualité que vis-à-vis de nos fournisseurs classiques.



Quelles sont priorités pour 2011 en matière de lutte contre le handicap ?


Nous avons signé fin 2010 avec l’ensemble de nos partenaires sociaux un troisième accord triennal pour l’intégration et le maintien de l’emploi des handicapés. Ce nouvel accord, qui porte sur les années 2011, 2012, 2013, se situe dans la continuité du précédent, tout en apportant quelques coups de projecteur appuyés sur le recrutement ou l’alternance, cette dernière constituant un outil précieux pour les collaborateurs comme pour l’entreprise.

Ce nouveau plan triennal comprend, en outre, un focus sur le suivi et l’évolution de carrière des handicapés.




Propos recueillis par Jean-Charles Stasi, avril 2011

Les offres d'emploi






     



   

Les enjeux pour demain

Fabienne Jegu (Halde)
« Ce n’est pas seulement une question d’obligation d’emploi »

Avec la constitution d’un groupe de travail spécialement dédié et le lancement prochain d’un dépliant diffusé à un million d’exemplaires, la Haute autorité de lutte contre les discriminations et pour l’égalité entend favoriser l’emploi des personnes handicapées bien au-delà de la simple obligation comptable. Explications avec Fabienne Jegu, responsable santé et handicap à la direction des affaires juridiques de la Halde.

Lire la suite>>

Jean-Marie Faure (président de l’Agefiph)
« Il faut accroître l’accès à la formation des personnes handicapées »

Association chargée de gérer le fonds pour l’insertion professionnelle des personnes handicapées (FIPH), l’Agefiph est un acteur central de l’emploi de ce public. Son président, Jean-Marie Faure, fait le point sur la situation actuelle ainsi que sur priorités pour les années à venir.

Lire la suite>>